Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les Gangrel viennent des régions boisées et enneigées du Nord. Leur aspect bestial et leur regard pénétrant en font les prédateurs vampiriques les plus redoutés. Maîtres incontestés des contrées sauvages, les Gangrel sont craints et respectés pour leurs talents sans égal dans la survie. Certains, selon les rumeurs, pourraient même chasser ou traiter avec les terrifiants Lupins.

 L’histoire des Gangrel est confuse. Certains prétendent descendre de la même lignée que les Ravnos, tandis que d’autres assurent que les deux clans sont bien distincts (et dans la réalité, l’animosité entre les Gangrel et les Ravnos est souvent brutale). Les Gangrel participent toutefois peu à ces rumeurs et préfèrent échanger des histoires lorsqu’ils se rencontrent, tester leur force en combat et éviter les machinations politiques. Pour les Gangrel, survivre est déjà un but en soi.

Autrefois clan de la Camarilla, les Gangrel s’en sont retirés brutalement avant d’y revenir récemment. Les raisons derrière ce départ sont abondantes, mais avec leur détachement habituel, les Gangrel ne discutent pas de ce sujet. Les Gangrel anti-tribu proclament, eux, toujours leur allégeance au Sabbat.

Les rangs du clan sont faits de survivants, de forestiers et de passionnés pour la faune et la flore. Aussi, Il n’est pas surprenant que les Gangrel aient aussi peu d’affinités pour les combats politiques ou les manœuvres sociales. Habituellement, un Gangrel surveille une recrue potentielle pendant un certain temps, jugeant de sa robustesse, de sa détermination et de sa passion des voyages. Ceux qui échouent au processus de sélection sont ignorés ou deviennent le repas d’un soir. Les rares qui sont étreints sont alors laissés seuls à se débrouiller. Le sire Gangrel regarde alors son infant de loin, n’intervenant que dans les pires situations et attendant que le nouveau-né ait prouvé sa valeur avant se présenter à lui et d’entreprendre son éducation.

Conseils d’interprétation : vous venez d’une longue tradition de voyageurs audacieux, vivants ou mort-vivants. Dans les âges sombres, les Gangrel étaient des nordiques et des guerriers. Dans ce monde moderne, vous êtes toujours des voyageurs et vous maintenez l’esprit guerrier. Vous n’avez que faire de la politique. Avec toute l’éternité devant vous, pourquoi la gâcher dans de vains combats sociaux ? Les animaux sont vos frères et vivent dans votre royaume et vous accordez votre fidélité uniquement à ceux dignes du cœur de guerrier qui vous guide.

Disciplines : Animalisme, Force d’Âme, Métamorphose

Avantages : les Lupins rendent les voyages dangereux pour les semblables, mais les Gangrel, mieux équipés, savent prendre les routes et se cacher dans la nature hors de toutes traces de civilisation. Les Gangrel, par leur nature voyageuse, tiennent peu souvent des postes au sein des sectes auxquelles ils prêtent rarement allégeance. La Camarilla et le Sabbat demandent rarement à ceux-ci de se présenter ou de se faire reconnaître. Peu de Princes ou d’Evêques peuvent réellement interdire les mouvements des Gangrel et le tenter est suicidaire.

Les Gangrel sont connus pour traiter avec les Lupins de temps à autre. Bien qu’un Gangrel, seul, risque beaucoup en se confrontant aux Lupins, la plupart savent au moins comment rester loin des territoires Lupins et éviter les contacts. Un Gangrel passant du temps dans les zones sauvages peut apprendre Connaissance des Lupins en observant (et en évitant) les Lupins. Les Lupins ne seront pas pour autant mieux disposés vis-à-vis de lui mais le Gangrel saura mieux comment croiser un Loup-garou et survivre. Tous les Gangrel gagnent un point gratuit dans les capacités Dressage et Survie.

Désavantages : la Bête se voit sur le visage d’un Gangrel. Lorsqu’il succombe à la frénésie, son apparence devient de plus en plus bestiale et il perd un trait Social de façon permanente et voit son maximum de traits en Social diminuer de 1 (jusqu'à 5 traits en moins au maximum fixé par la Génération) à moins qu’ils ne soient récupérés par une assistance magique (comme Vicissitude ou Dissimulation). Souvent, le visage des anciens Gangrel ne ressemble plus vraiment à un visage humain, avec des oreilles de chats ou de chien, des ongles effilés, de la fourrure, des yeux de félins ou d’autres choses encore plus étranges. Ce malus en Social ne s’applique pas, ni à l’utilisation de la Discipline Animalisme, ni lorsque un Gangrel tente d’intimider une cible.