Connexion

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

LE DISTRICT DE GIEN

 

 

Comptant près de 15 000 habitants, à l’Est du domaine, la ville de Gien marque l’entrée dans le val de Loire et ses célèbres châteaux, avec le premier d’entre eux, vers la Sologne au sud de la Loire, et dans la forêt d’Orléans à l’ouest.

Célèbre pour sa faïencerie, l’une des plus célèbres d’Europe au début du XIX siècle, sa manufacture excelle dans l’art de l’imitation.

Presque entièrement détruite pendant la seconde guerre mondiale, la ville de Gien s’est reconstruite doucement depuis.

 

Saint Benoit sur Loire

 

 

 

Au moyen âge, la seigneurie de Gien relevait de l’abbaye de Fleury à Saint Benoit sur Loire, dont l’importance et le rayonnement était tel que la ville de Gien était très convoitée par les seigneurs.

L’abbaye de Fleury, dont la première construction remonte à 651, est le premier monastère en Gaule à vivre selon la règle de Saint Benoit, dont les reliques y ont été transférées. L’édifice est aujourd’hui un joyau d’architecture.

 

 La Camarilla

Gien est une des villes les plus excentrée du domaine de l’Orléanais, sans réelle influence et n’ayant jamais incité les vampires à s’y installer. Sa désignation comme district inclue en réalité le territoire de Saint Benoit sur Loire, revendiqué depuis des siècles par le clan Tremere et où se situe sa Fondation. L’ancien Philippe II d’Orléans y séjournerait quasiment continuellement et n’en sortirait jamais sans une bonne raison. Peu expressif et peu enclin à s'adresser aux autres semblables, il demeure un personnage très secret.