Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

  

On ne cesse de répéter qu’en France l’église catholique perd en influence et en fidèles depuis des décennies. Pourtant, elle n’a jamais semblé avoir aussi présente qu’en ce moment. L’évêque d’Orléans Monseigneur Blacquart en grand inspirateur et maître d’œuvre.

Il coupe déjà avec les pratiques de ses prédécesseurs de fermer les yeux sur les actes de pédophilies des prêtres et des curés, et dénonce. Des fêtes Johanniques toujours plus ancrées dans la tradition Orléanaise, et qui se préparent à fêter de grands événements dans les années à venir ; les cent ans de la canonisation de l’héroïne de France en 2020, et puis bientôt les 600 ans de la délivrance d’Orléans en 2029. Des événements pour lesquelles les associations et l’église investissent déjà. Et les célébrations des 500 ans de la Renaissance à Orléans, qui sont déjà un succès, et pour lesquels le diocèse participe pleinement.

Autant d’éléments et de projets qui expliquent un regain de vitalité, dans un mélange intergénérationnel où fourmillent projets et ambitions, que traduit bien le grand synode de la pentecôte 2019 auquel tous les délégués synodaux ont répondus présents. A n’en pas douter, le diocèse d’Orléans a su se replacer au centre de la vie publique de la ville.