Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Des graffitis à l’allure étrange, qui pour les uns ont l’aspect de zombis, pour d’autres d’extraterrestres, qui font sourire ou font peur, sont apparus soudainement vers la fin de l’année 2017 aux quatre coins de l’hyper centre d’Orléans. Plus exactement sur les piles de chacun des trois ponts de la ville, et à différents endroits des mails.

Un casse tête pour la mairie et les services techniques qui ne parviennent pas à les effacer, comme si la peinture était incrustée dans la pierre. Et même une fois recouvert de peinture, ils finissent par réapparaitre, et impossible d’identifier les auteurs malgré les recherches effectuées. Des graffitis qui attirent les uns en quête de sensations ou d’histoires, et qui repoussent les autres en les faisant changer de parcours pour ne pas avoir à croiser ces étranges regards.